❤-News

Première rencontre : 5 conseils pour ne pas être déçu

le premier rdv ne tient pas toujours ses promessesVous êtes inscrit(e) sur un site de rencontres, mais vous êtes souvent déçu(e) lors du rendez-vous ? Vous trouvez qu’il y a trop de décalage et de tromperie entre le virtuel et le réel ?

Peut-être n’avez-vous pas su montrer le meilleur de vous-même ?  Voici nos 5 conseils pour éviter la déception du premier rendez-vous.

 

[Conseils offerts par Ambre. Experte en séduction 2.0 chez Net Dating Assistant, son métier consiste à gérer les profils virtuels de célibataires lassés par le virtuel sur les sites de rencontres, et à leur organiser de belles rencontres. Une expèrience unique qui lui permet de vous livrer des conseils pertinents sur son sujet de prédilection : comment trouver l’amour sur la toile !]

Conseil n°1 : se détacher de l’idéalisation du virtuel

Pour éviter les déceptions classiques de la rencontre physique, le premier piège à éviter est de se faire une image déjà tout faite de l’autre. L’homme ou la femme a tendance à fantasmer l’autre, alors que l’idéalisation dans la perspective d’une nouvelle rencontre est bien souvent la conséquence première de la déception.

Même tarif en ce qui concerne les suppositions : vous n’avez pas encore rencontré la personne que déjà vous voulez la façonner à votre goût ! Rappelez-vous que l’homme comme la femme parfait(e) n’existent pas ! Les princes et les princesses n’existent que dans les contes de fées. Relativisez, vivez l’instant et partez à la découverte de l’autre.

Conseil n°2 : une jolie photo peut en cacher une autre

Pour vous éviter quelques déconvenues classiques, commencez par vérifier si l’aspect physique est compatible avec vos désirs. Par chance, la plupart des inscrits sur les sites de rencontres publie une photo principale voire quelques photos supplémentaires (en vacances, entres amis, au travail etc…). Pensez à vous assurer que les photos ne sont pas datées au carbone 14, histoire de savoir à quoi s’attendre et pour mieux reconnaître votre interlocuteur au premier rendez-vous.

Nous avons naturellement tendance à croire que le physique est la première attirance. Pour cette raison, nous commençons par consulter les photos de profils en premier, avant d’engager toute conversation sur un site de rencontres. Quoi de plus évident que de mettre des photos choisies sous son meilleur profil, voir prises par un professionnel ou encore retouchées avec des nombreux logiciels disponibles sur le web. Mon conseil consiste à demander plusieurs photos récentes, histoire de percevoir au plus juste le (ou la) mystérieux(se) inconnu(e).

Une autre règle à suivre : la personne ressemble en général à la photo sur laquelle il est le moins à son avantage. Donc n’idéalisez pas sur la photo de profil principale, retouchée, en noir et blanc.

Conseil n°3 : Le téléphone ou webcam, une bonne étape intermédiaire

Technique utilisée par certain(e)s si vous doutez encore : proposer une conversation avec webcam,ou par téléphone. Cet avantage vous permet non seulement de voir la personne avant le rendez-vous mais aussi, d’entendre sa voix – autre arme de séduction massive. Cette pratique est plus courante chez les plus de 40 ans, mais quelque peu désuète pour les plus jeunes. Là encore, rien ne sert de travestir sa voix, ce sont les mécanismes inconscients de la séduction qui entrent en jeu. Changer son timbre n’a pas vraiment de sens. Vous n’avez pas la voix de Leonard Cohen, no problem il y a de forte chance pour qu’elle n’ait pas la voix d’Adèle. Sans vous en rendre forcément compte, la conversation a une importance capitale en matière de drague puisqu’elle traduit votre confiance personnelle. Prêter l’oreille à la manière dont votre voix résonne et surtout penser à sourire (ça s’entend au téléphone) puis travailler votre regard (dirigé vers l’autre, donc vers la caméra, pas vers l’écran) quand vous vous adressez à lui. L’ensemble de ces signes participent grandement à votre charme et charisme général.

Conseil n°4 : Séduire, c’est montrer le meilleur de soi-même (et pas quelqu’un d’autre !)

Enfin, une fois le premier rendez-vous accepté, en face à face, penser à rester N-A-T-U-R-E-L(LLE).Ne tricher pas : plus on se montre soi-même, plus on gagne du temps. Inutile de dire qu’on aime la randonnée en montagne pendant l’été si vous n’êtes pas sportif et que vos vacances préférées rime avec farniente à la plage.. N’aller pas trop loin dans les confidences, prenez votre temps, ne chercher à combler les silences et montrer de l’intérêt à l’autre en lui posant des questions personnelles.

Se montrer au naturel ne veut pas dire négliger tous les conseils et les « techniques » en matière de séduction. Séduire, c’est apprendre à montrer le meilleur de soi-même sans prétendre être quelqu’un d’autres.

Conseil n°5 : pour le lieu du rendez-vous , choisissez un cadre approprié

Choisissez un lieu de rencontre qui favorise la discussion. Une ambiance agréable, sans brouhaha, un lieu qui facilite le bien-être. Pas besoin d’organiser une soirée grand schlem avec apéro dans un bar, resto et plan sur la comète à l’avance : un simple point de rendez-vous dans un lieu propice fera l’affaire. Laissez place à l’inconnu : vous êtes en mode « Aventure ».

Conclusion : combien de rendez-vous faut-il pour se mettre en couple ?

Bien entendu, rien ne peut prédire à l’avance que votre prochain rendez-vous sera le bon, celui de LA rencontre, la découverte de l’âme soeur. Avoir des espoirs c’est bien mais pas de pression inutile : votre vie affective ne dépend pas de ce rendez-vous. Si je vous dis que « l’amour ne se contrôle pas », je ne vous apprends rien alors donnez une chance au produit (pardon au profil), rappelez-vous qu’il y a une abondance de célibataires et qu’il faut généralement faire plusieurs rencontres avant de décrocher le gros lot ! Dîtes-vous qu’un rendez-vous sans que le cœur batte la chamade peut s’avérer somme toute sympathique, décontract et ouvrir d’autres portes (comme des opportunités amicales, réseaux etc.) Il n’y a pas de hasard dans la vie alors foncez et vous verrez !

A titre indicatif, lorsque je gère les profils de mes clients de www.NetDatingAssistant.com sur les sites de rencontres, ils se mettent en couple en moyenne au bout de 4 à 5 rencontres.

Si vous avez enchainé des dizaines de rencontres sans qu’il y ait eu de suite, vous devez prendre un temps d’arrêt et vous y prendre autrement.

Vous hésitiez à accepter une invitation ?

Vous êtes désormais paré(e) pour accepter. Bon rendez-vous !

Ambre

Assistante en séduction 2.0

PS : vous souhaitez que Ambre gère vos profils sur les sites de rencontres et vous décroche des rendez-vous de qualité ? Demandez à être rappelé par notre équipe : www.NetDatingAssistant.com

————————————————————————————————————–

Connaissez-vous le secret de la séduction ?

Le fait qu’on soit passionné, qu’on adopte une posture élégante, qu’on parle avec émotions, qu’on agisse avec délicatesse ou encore avec humour etc… Tous ces ingrédients se marient et donnent naissance à ce qu’on appelle la fameuse et mystérieuse « séduction ».

S’il on devait résumer ce concept dans une phrase, retenez que « la séduction est un comportement, une manière d’être au quotidien ».

N’importe quel homme ou femme est d’abord attiré par le charme. Ensuite, il/elle pourra juger si la personne en face, lui plait ou non, par rapport à ses critères personnels.

Mais tout est une affaire de confiance en soi. Alors osez être vous-même ! Avoir l’audace d’être soi et surtout ne pas avoir peur du jugement. Séduire, c’est exprimer son individualité et sa différence.

Vous avez peur de ne pas savoir séduire ?

Je vous livre ici quelques conseils et vous invite à visiter la page de http://www.netdatingassitant.com pour découvrir les nombreux packs qui s’offrent à vous.

Ambre Franrenet

images

 

 

 

 

 

Mes articles parus sur Magamour (2014) :

Comment trouver un bon pseudo pour séduire ?

 Le choix d’un pseudo sur un site de rencontre constitue souvent l’une des premières étapes d’inscription sur un site de rencontre. Elle est primordiale et pourtant, trop souvent choisit sur le vif pour avancer au cœur du sujet : Séduire !

Résultat des courses : le choix du pseudo est souvent « balancé sur le feu » et composé d’un prénom associé à une année de naissance ou d’un département, bref, impersonnel au possible car les premières tentatives qui sortent du lot s’avèrent indisponibles aux premiers essais. Par manque de patience ou d’inspiration, une majorité des inscrits ne réfléchit pas à l’impact futur de leur choix et passe rapidement cette étape avec un « nom bateau » véhiculant une image de Mr ou Mme Toulemonde.

En tant que Coach en séduction, on me demande parfois si je dois me limiter à donner un bon conseil, quel serai t’il ?

Rien de plus simple : Mme/Mr, commencez par bien choisir son pseudo !

Comme un prénom, le pseudo doit renvoyer à votre personnalité, vos atouts, votre individuation. Comme un produit marketing, votre image est fondamentale – et si en plus, vous ne portez pas le prénom de vos rêves, voilà une raison de plus pour sortir un joker et vous glisser dans la peau du super héros que vous êtes !

C’est à partir de votre pseudo, que le site de rencontre vous permet de façonner votre web identité complète S’ensuit la description de votre profil, ce que vous recherchez, vous distingue, vos hobbies etc….
A cet effet, pour être considéré comme un « bon pseudo », ce dernier peut refléter un aspect positif de votre personnalité, une passion (musique, sport, art en tout genre etc…), un héros fantastique, l’un de vos films favoris etc. Il peut également susciter la curiosité, et dans ce cas, en plus de donner envie aux inscrits de déclencher les premières conversations, il peut éviter de tomber directement dans l’interrogatoire de départ du type : « bonjour, que fais-tu dans la vie, es-tu inscrit(e) depuis longtemps sur ce site ? » et donc risquer d’être fuit de prime abord ! Enfin, tous les pseudos qui riment avec humour (mais pas lourd) font toujours preuve d’efficacité car n’importe qui aime rire. Et encore plus quand il s’agit d’envisager une nouvelle relation.

Après les recommandations, quelques warning :

Je déconseille illico : Les pseudos qui sentent le choix par défaut / la proposition du système du site – par exemple : « prénom collé à un numéro de guichet » – Les pseudos qui transpirent le sexe (69eros96) ou à l’inverse le platonique pseudo conte de fée – Don Juan allias Princedevosreves. Sans oublier le profil sûr de lui comme « produitrare ». Tous ces profils ont des effets négatifs allant du manque d’originalité total aux effets « has been », voir dangereux avec risque de mise en quarantaine et répulsifs.

Maintenant que vous connaissez les règles de base pour choisir un pseudo, sachez que mon rôle, en qualité de coach en séduction, va jusqu’à définir une stratégie globale pour choisir le pseudo en adéquation avec la description de mon profil client, sa cible et son image physique. Il s’agit alors d’une véritable démarche de séduction déclinée dans des packs proposés par Netdatingassistant.com : je propose la création (ou relooking) du profil de mon client sur un site de rencontre validé ensemble (incluant le choix de ses photos, la description de son annonce et le remplissage des différentes rubriques selon chaque site de rencontres).

Retenez qu’un profil web attractif c’est-à-dire bon Mix Marketing du Pseudo + Annonce + Photo = 50% de la séduction assurée ! Inutile alors de préciser l’impact du pseudo (1er élément du mix) pour un succès pérenne et durable sur les sites de rencontres !

 

 Quelle est l’importance du premier message sur un site de rencontre ?

Qui dit 1er message dit 1ère impression et comme pour reprendre un vieil adage « la première impression est souvent la bonne ». Par conséquent, chaque individu a une pseudo pression derrière son pseudo web, avant d’envoyer le premier message à sa cible. L’expéditeur espère pouvoir engager une conversation, sachant qu’en plus, certains sites de rencontres n’offrent qu’une seule chance d’écrire un message pour se démarquer.

Puisque chaque personne est unique, je conseille vivement de lire le maximum d’informations délivrées par le profil ciblé avant de passer à la phase « attaque ». Certes vous perdrez peut-être quelques minutes de lecture mais vous éviterez, de tomber dans le piège des questions du commun des mortels, c’est-à-dire en mode interrogatoire, et vous gagnerez des points et un maximum de temps, en abordant votre sujet avec plus de facilité pour éveiller son intérêt.

Bien sur, l’aventure s’avère plus difficile, voir carrément hasardeuse, si votre choix porte sur des critères physiques uniquement (c’est-à-dire sans aucune information renseignée sur la fiche de votre valentin(e). Il vous faudra redoubler de tactiques en séduction en vous montrant le plus original dans l’accroche, drôle si possible ou d’user d’un sens de la dérision doté d’une pointe d’actualité dans vos propos. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour espérer faire sourire votre destinataire puis lui donner l’envie de cliquer sur « répondre » et d’activer son clavier et sa fonction clavardage.

Femmes ou hommes, nous sommes tous tentés de jouer les Cyrano des temps modernes en écrivant une formule magique qu’on copie-colle en mode privé à une liste de favoris préalablement choisit. La bonne nouvelle, c’est que ça reste possible ! Cette option de première approche peut faire beaucoup d’effets et rafler un taux de réponse exceptionnel, à condition :

– de respecter l’équation parfaite = Humour + Actualité x Originalité

– passée la première barrière de politesse, de personnaliser votre discours pour vous distinguer, maintenir le cap et toujours véhiculer une image séduisante et portée vers l’autre jusqu’à l’obtention de votre objectif (un rendez-vous le plus souvent)

– de tenir une expression écrite, la plus soignée possible, en évitant les fautes d’orthographes, toute vulgarité et langage SMS d’adolescent (quelque soit votre âge). Ce dernier conseil est valable pour tous les échanges qui suivront.

Enfin, l’ajout d’un post-scriptum, un peu comme une note finale sur laquelle le destinataire finira sa lecture, peut largement susciter son envie de répondre. Simple mais efficace : « PS : Il y a tout de même (piocher ici dans un élément de sa fiche – son pseudo mystère par exemple) qui m’interpelle sur ton profil… ». Son usage n’est pas infaillible toutefois le P.S est un coup de pouce supplémentaire qu’il serait dommage de ne pas placer à la fin du premier message.

Pour les frileux de l’écrit, reste la possibilité de faire appel à des professionnels de la drague pour vous accompagner à créer votre profil et/ou carrément séduire à votre place, en remplissant votre agenda ! C’est dans ce cadre, que Netdatingassistant.com(svp : mettre un lien vers le site) et ses experts en séduction proposent différents packs, adaptés à chaque type de profils.Une seule expérience peut suffire à comprendre les techniques d’expressions qui vous distingue, qui vous sortent du lot parmi les gros poissons, affiner sa plume et l’user en devenant artiste.

Trouver l’amour sur internet : est-ce encore possible ?

J’ai passé une journée bien stressante au boulot, mon boss m’est encore tombé dessus, à croire que je ne serai jamais assez efficace à ses yeux : « Les chiffres, les chiffres, les chiffres ! ». Bref, je rentre chez moi avec un sentiment de ras-le-bol profond et en arrivant à la dernière marche du 6ème étage (sans ascenseur), je réalise que je n’ai même plus un paquet de pâtes à cuisiner. Adieu mes Pennes à la Carbonara… Coup de bol, il me reste un fond de riz dans mon placard. Je sors une casserole, j’y mets de l’eau et fais chauffer à ébullition. Je dis bonjour à Oncle Ben’s, le plonge dans l’eau bouillante puis pars ranger mes fringues qui trainent toujours sur mon sofa depuis… (depuis quand d’ailleurs ?). Si ma mère me voyait, je suis sure qu’elle sortirait de sa poche, l’une de ses remarques désobligeantes sur mon côté bordélique. Rien à F(aire), j’ai lu récemment dans une revue scientifique que « les nanas bordéliques sont meilleures au lit que les filles qui range tout derrière elles ». Depuis, je revendique mon côté mimi-cracra. On ne sait jamais, si un bel inconnu croisé au coin de ma rue a lu le même article et qu’il avait le courage de m’aborder, ne serait-ce que parce-qu’il a perçu mon côté négligé (avec mes cheveux hirsutes ou la ceinture de mon imper qui pend encore le long de ma botte), ce serait un de mes petits « défauts-charmants» que je pourrai glisser dans la conversation.

Oups, ça sent le brûlé !
Mon riz ! Je cours à la cuisine. Oncle Ben’s est tout cramé et moi j’ai plus rien à me mettre sous la dent : VDM.
Ce n’est rien, tout va bien ! Méthode Coué à la rescousse. Je file me rincer les idées sous ma douche, j’enfile mon horrible pyjama à la Bridget Johns (merci maman pour ton super cadeau de noël assorti aux pantoufles de ma sœur), je me vautre sur le canapé avec mon pc portable, connexion sur adopteunmec.com. Je suis inscrite depuis 3 mois et je n’ai croisé que des extraterrestres au langage SMS avec propositions indécentes. Je me vois mal présenter à ma reine mère mon nouveau Jules genre : « maman, voici Jules, il m’a séduite en me proposant un cylindre de 25 cm de long pour 5 cm de large » et d’ajouter, « bon ok, il a légèrement exagéré sur les chiffres mais sa femme m’a dit que c’était un mec bien ».
Heureusement, certains hommes ont des descriptions originales, ils savent aligner 3 phrases sans écrire en mode « LOL »à la fin de chacune. Ce soir, je n’ai pas envie de sortir mais je ne suis pas contre les nouvelles rencontres. En direct depuis mon canapé, pas besoin de me maquiller, ni de m’habiller, je suis suffisamment attirante avec ma photo de profil ! Mon mascara ne coule pas, aucune cerne ni mauvaise mine, c’est merveilleux la technologie !

Bonnetvert m’envoie un « charme ». C’est quoi ce pseudo ? Il a été nain de jardin dans une autre vie antérieure ? Je vais tout de même visiter sa page. Il n’est physiquement pas extraordinaire, il est certain que je ne me serai jamais retournée sur lui dans la rue mais sa description est sympa, il a l’air marrant ! Bon allez, je l’autorise à venir me parler. Après tout, il pourrait devenir un super pote avec qui je pourrai passer un week end cordial dans une yourte !
Son premier message me fait sourire. Je lui réponds instantanément. Le deuxième me fait rire. Je lui livre une autre réponse. Nous échangeons dans un rythme effréné et j’en arrive à oublier mon boss qui me saoule et l’Oncle Ben’s que j’ai incinéré. Minuit va sonner, je me dépêche d’aller au lit (sans risque de transformer mon pyjama en haillon plus moche qu’il ne l’est).

Le jour se lève et ma première pensée va vers « Bonnetvert ». Je file au boulot toute apprêtée. Je souris même à mon patron. Je vis une bonne journée, en quittant le taf, je passe au Monop’ faire deux emplettes. A peine rentrée, je balance mon sac dans l’entrée, je me vautre sur mon canap’ en allumant mon pc :
« Vous avez reçu 1 mot doux » Bonnetvert me propose de le rencontrer. Je ne sais pas… Nous n’avons discuté le temps d’une soirée. C’est court mais je ne m’étais pas autant divertie depuis la sortie du père noël est une ordure !
Bon allez… Après tout il me donne rendez-vous dans un lieu publique, je ne risque pas grand-chose. J’accepte. Nous avons rendez-vous dans une heure dans un café près de chez moi. Vite ! Je me dépêche de me préparer… C’est la course contre la montre !
Une heure et quart plus tard : Il est attablé sur la terrasse du Progrès, il ressemble à la photo (pas de mauvaise surprise genre 10 ans et 10 Kg de plus comme ça arrive souvent). Je lui fais la bise, je m’installe, je ne sais plus quoi dire. Son regard me fige sur place. Il prend la parole et sa voix me conforte dans l’idée qu’il est vraiment relaxe. Bizarrement je ne l’envisage plus comme un pote potentiel mais comme une vraie histoire possible. La soirée défile trop vite, nous avons du mal à nous quitter. J’arrive à la maison, je n’arrive pas à dormir. Je cogite : Et dire que si je ne m’étais pas inscrite sur ce site, je serai passée peut-être passé à côté lui, une fois, plusieurs fois, tous les jours ?… Et chaque fois, sans m’en apercevoir !

Il est censé me rappeler demain, je meurs déjà d’envie de recevoir un message… Je n’arrive pas à trouver le sommeil, merci Internet !

——————————————————————————————————————–

Articles parus avec Netdatingassistant.com (2014) :

Les annonces qui font fuir les hommes

Mes conseils sont aujourd’hui destinés au public féminin exclusivement.

En tant que Dating Assistante, il m’arrive de draguer pour le compte d’hommes comme de femmes. Tel un caméléon, en un clic, je me glisse dans la peau d’un client masculin et prend la parole sous son identifiant. N’allez pas croire que je bluffe du matin au soir puisque préalablement, j’ai pris soin de noter leurs actualités et surtout toutes leurs attentes, pour débusquer l’une d’entre vous mesdames !

Ainsi je peux prétendre avoir une modeste longueur d’avance pour comprendre la planète Mars et vous enseigner les bases de leurs langages.

Au commencement était… l’Annonce ! Evidemment pour espérer draguer sur internet (une fois le choix du site de rencontres validé, qui fait aussi l’objet d’un thème à part entière), la base est de se créer un profil 100% attractif !

Bien sûr il ne s’agit pas de recopier un profil féminin qu’on a trouvé génial, ni de calquer une annonce-type trouvé sur n’importe quel guide de séduction en ligne. Non ! Pour être certaine d’attirer à soi la bonne cible, dans son filet web, il faut d’abord éviter certains B.A-BA répulsifs comme ce qui suit :

–      Tout d’abord faire sa geigneuse en mode Calimero : « Pourquoi personne ne m’aime ? ». Cette attitude n’a jamais fait craquer les hommes au contraire !

  • Au mieux, vous risquez d’attirer, encore une fois, un homme qui vous confortera dans votre croyance.

–      Vous présentez comme la sœur jumelle de la chèvre ou le remake féminin de Jean-Claude Dusse, en détaillant scrupuleusement toutes vos expériences mal chanceuses avec les hommes.

  • Dans la même lignée de schémas répétitifs, cette option attire généralement un compère-miroir pour pleurnicher ensemble sur vos malheureuses expériences. Vous aurez peut-être les mêmes attentes vis-à-vis de l’autre (et vice versa) donc vous vous rendrez malheureux, une fois de plus, mutuellement !

–      La Serial Lover, maîtresse d’un soir. Avec ce masque, attention à ne pas envoyer un mauvais message, celui de ne pas vous respecter et donc de ne pas vous faire respecter par celui qui cliquera sur votre profil pour vous aborder.

  • La plupart du temps, vous présenter sous cet angle « léger » conduit à faire des rencontres avec des hommes mariés ou pas prêts à s’engager dans une relation. C’est un choix personnel mais attention au revers de la médaille si vous tombez amoureuse, par la suite, d’un cœur blessé ou en terrain de chasse gardée !

–      Au contraire, la Marie (enfin Mariée) à tout Prix, celle qui met une pression illico dans son message, en mode « si tu ne veux pas t’engager direct, passe ton chemin, le prochain sera le bon ».

> Vous êtes en droit de penser au mariage, de rêver de construire une famille avec une petite maison dans la prairie mais avant cela il est bon de sentir qu’on a trouvé la bonne personne. Et annoncer de butte en blanc, sur un site de rencontre, qu’on veut mettre la corde au cou ou se voir passer la bague au doigt fait prendre les jambes à son cou à plus d’un coco !

–      Etaler son curriculum vitaë façon working girl allias wonder woman n’est pas forcément bon. De même que vous montrez aussi directive qu’une Chef militaire risque de poser un problème de virilité à vos lecteurs. A moins, bien sûr, que vous n’ayez l’intention de « transitionner » (passer du féminin au masculin) prochainement,

> Rappelez-vous qu’un homme aime se sentir comme un Prince tout à fait charmant devant sa dulcinée et au minimum, même si certains aiment le côté femme fatale façon Sharon Stone, tous détesteront avoir l’impression d’être commandé comme un petit-garçon. Et croyez-moi si c’était le cas, vous risqueriez à moyen terme de lui reprocher de devoir lui parler comme sa mère…

–      Rentrer dans les détails de vos tics, vos tocs, vos troubles obsessionnelles à la Bree Van de Kamp ou encore étaler les joies de la famille nombreuses comme Lynette Scavo avec un job envahissant en plus…

  • Comment voulez-vous qu’un homme projette de se voir passer du bon temps avec une Desperate  Girl jusqu’au bout des ongles ? S’il vous plait, gardez un peu de mystère pour qu’il s’intéresse à vous en lui laissant la possibilité de vous poser quelques questions banales qui ne seront pas stipulées dans votre annonce.

–      Jouer la Belle au Bois Dormant qui attend qu’un Prince lui redonne vie ou Réponse, enfermée dans sa tour, espèrant qu’un bien-aimé la délivre.

  • Inutile de vous faire un dessin, si l’homme sent que vous attendez tout de lui : qu’il vous délivre de votre quotidien (où vous préférez rester enfermée plutôt que de sortir célibataire), il peut sérieusement craindre de traîner un boulet à la place d’une Princesse !..

… Alors qu’une annonce faisant passer que vous êtes une Princesse des temps modernes c’est-à-dire fun, autonome, qui s’éclate avec une « vraie vie » avant et sans lui, a des fortes chances de le charmer et de se présenter à vous sur un plateau, pour  vous séduire !

Maintenant que je vous ai livré les « ANTI-annonces pour la gente masculine », je vous laisse relire attentivement vos messages en connaissance de cause. Prenez du recul et identifiez si vous vous retrouvez dans l’un de ces personnages. Faîtes sortir les mauvais clichés de ce corps et réveillez la femme créative que vous êtes !

Il est bon d’apprendre de ses erreurs pour ne plus tomber dans les mêmes schémas répétitifs.

Je reste à votre disposition pour répondre à vos questions, vous aider à créer un profil attractif, draguer pour vous ou vous coacher dans l’art de séduire les hommes.

——————————————————————————————————————–

Les 7 erreurs à ne pas commettre pour assurer sur un site de rencontres

Mes conseils sont aujourd’hui destinés au public masculin exclusivement.

En tant que Dating Assistante, j’ai cette expérience très unique de draguer pour le compte d’hommes en étant une femme. Le gros avantage étant que je sais précisément ce qu’une femme a envie d’entendre.

J’ai donc décidé aujourd’hui de vous livrer quelques secrets basiques qui marchent à tous les coups !

Tout d’abord, le Pseudo, il ne s’agit pas d’utiliser son nom d’oiseau « titi d’amour » gentiment donné par ses parents ou son ex, pas plus d’ailleurs que de se rebaptiser en super héros de la Seine-Saint-Denis genre « Batman.93 ». Statistiquement Marvel parle plus à vos potes qu’aux cibles féminines…Rappelez-vous que le pseudo est souvent la première chose qu’une femme découvre en surfant sur un site de rencontres.

La photo : cette étape peut paraitre anodine et pourtant elle est cruciale ! Votre photo véhicule votre image. Réfléchissez alors à deux fois avant de publier des clichés en mode jogging, pieds sur la table basse (sûrement devant un match de foot) avec une bière à la main… Les femmes peuvent se faire le film entier de votre vie avec ce simple indice. Mon conseil est de varier les plaisirs : une photo avec vos potes, témoins de l’existence de votre vie sociale, une autre en mode loisirs ou sportives (à condition de l’être), encore mieux, jouer d’un instrument de musique (les filles en sont dingues !)

Ensuite l’Annonce ! Cette phase vise à la création d’un profil le plus attractif possible. S’il vous plait, arrêtez de copier-coller les annonces types publiées sur les guides de séduction on line. Le 6ème sens féminin risque de flairer la fraude. Et si vous avez la chance de passer l’étape chat, la différence de plume risque fortement de vous trahir. Tandis qu’une annonce tout à fait personnalisée, fun et succincte, attirera l’attention des femmes qui vous correspondent.

Votre profil est désormais rempli à 100%. Il s’agit maintenant de sélectionner vos cibles en décryptant au mieux le type de profil qui répond à vos attentes. Inutile d’insister auprès des «  Bridget Johns » si vous savez pertinemment que vous cherchez une aventure d’un soir alors qu’elle rêve déjà de vous mettre la « laisse » (corde) au cou ! Gagnez du temps en scannant correctement les profils – voici la 5ème précaution à prendre – car les femmes écrivent généralement clairement ce qu’elles veulent. Il suffit d’apprendre à lire (normalement acquis au CP) ; comme la plupart des problèmes (mathématiques), la solution se lit dans l’énoncé.

Le 1er message : Je pensais révolu le temps où l’homme demande l’heure à une femme comme tactique d’approche et pourtant… Il n’est pas rare que je soupire au premier mail que je reçois quand je drague pour le compte de mes homologues féminins. Passés les « Non, je n’habite plus chez mes parents » ou « Oui c’est à moi ses yeux la… », il m’arrive trop rarement de sourire au tout premier message. Alors je suis ma règle des « 2 minutes pour séduire » dans l’espoir que le profil qui m’aborde va gagner ce challenge pour réussir à m’accrocher. Un conseil Messieurs : la simple lecture rapide du profil que vous souhaitez aborder délivre pléthores de pistes pour orienter votre discours vers l’un de ses nombreux centres d’intérêts. A vous de jouer !

Et enfin, la proposition de RV : Chaque femme aime l’idée de se sentir unique alors s’il vous plait, évitez de vouloir gagner du temps à tout prix en nous proposant un rendez-vous dans les 5 minutes de chat parce-qu’ on habite dans le même quartier ! En règle générale et au contraire, vous perdez votre temps en recevant une réponse assez classique comme « Si je suis inscrite ici c’est pour prendre le temps de sentir la personne avant de me précipiter à la rencontrer ». Aussi,en forçant le trait en comparant mon point de vue à « Tournez Ménages » une femme apprécie moyennement la pression « d’engagement de résultat » d’une rencontre quand elle se voit répondre à des questions aussi lourdes que « est-ce que tu aimes le cinéma et surtout après est-ce que tu baises ? ». Il n’y a pas de règle systématique pour proposer un rendez-vous et être certain de se l’entendre accepter. Mais avec un minimum de sensibilité quant aux ondes de réciprocité des échanges, vous serez capable de sentir le bon moment, en lui proposant dans un contexte rassurant et charmant.

Maintenant que je vous ai livré les 7 erreurs à éviter sur un site de rencontres, réveillez le Don Juan qui sommeille en vous.  Quant à moi, je reste à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Je me ferai un plaisir de vous aider dans la création d’un profil attractif ou même draguer pour vous ou encore vous coacher dans l’art de séduire les femmes.

——————————————————————————————————————–

ENFANTS : Faut-il les dévoiler dans son annonce ? 

Les enfants : sujet tabou ?

Mon conseil du jour est destiné aux parents soucieux de dévoiler l’existence de leurs chérubins. Face à cette inquiétude, j’essaye d’abord de comprendre à quel niveau se situe le frein, pour aider les parents à se libérer de leurs peurs et transformer cette réalité comme un atout !

Une des premières étapes de la relation amoureuses rime avec fusion. La relation amoureuse est un processus en mouvement qui passe par différents stades. De la fusion à la relation durable, tel un parcours d’obstacles qui demande ouverture d’esprit et adaptabilité.

De ce fait, vous pouvez rencontrer des profils (féminins comme masculins) qui appréhendent la présence d’un enfant comme une entrave dans la construction du couple. Il s’agira alors de les rassurer quant à votre capacité à vous accorder du temps personnel et surtout dans l’aménagement de plages horaires dédiées à votre futur partenaire.

Transparence = Gain de temps

Quel que soit l’âge du ou des enfants, j’encourage systématiquement la transparence. Pourquoi s’évertuer à draguer un profil qui nous plait si c’est pour se rendre compte après plusieurs heures de chat que la personne qui nous attire voit les mouflets comme des Gremlin’s !

Pourquoi perdre du temps alors que nous vivons dans une société qui coure contre sa montre ?

Publier fièrement votre situation parentale en vous rappelant qu’il existe moult profils pour qui la maternité ou la paternité n’est pas un critère rédhibitoire mais au contraire, un immense plus ! Faire part de votre rôle parental peut attirer à vous de nombreux profils similaires et être vu comme un critère d’accroche pour entrer facilement en communication dans des sujets qui vous rapprochent.

Faut-il rentrer dans les détails ?

Je mets un bémol sur les couches, les problèmes de gardes, le refus de confier son petit à une baby-sitter ou tout autre critère lié aux responsabilités qui peuvent faire fuir n’importe quel profil à la simple lecture de l’annonce. Comme pour n’importe quel conseil pour réussir son annonce, laissez une part de mystère pour entrer dans votre intimité progressivement.

Certain profil peuvent affirmer ne pas vouloir construire une relation avec une jeune mère célibataire, pour se rendre compte après de plusieurs échanges que la personne est charmante, organisée et que la présence d’un enfant ne doit pas empêcher la réussite du couple.

Merci donc d’éviter les messages déjà rencontrés comme « Jeune maman célibataire : pour les hommes à qui ça poserait un problème s’abstenir »

L’amour ne se divise pas mais se multiplie

Tout est question de regard que l’on porte sur sa vie. Ca n’est pas parce que vous êtes parents que vous devez restreindre vos critères de choix en cherchant un homologue. Aujourd’hui, bon nombre de familles recomposées vivent en harmonie et il existe autant d’hommes que de femmes qui construisent leur vie avec un papa ou une maman alors qu’eux même n’ont pas encore fait l’expérience de mettre au monde un enfant.

Tous les goûts sont dans la nature. Certains hommes chercheront une femme ayant déjà un enfant car ils ne veulent plus réitérer l’expérience de la paternité. D’autres indiqueront que ce critère n’a pas d’importance et laisseront toutes les portes ouvertes : profils avec enfants petits et/ou grands, sans enfant etc… D’autres encore rêvent de fonder une famille et se fichent pas mal de savoir si la personne qui les a séduite a un passé et des responsabilités. « L’amour ne se divise pas, il se multiplie ».

Ainsi, il ne tient qu’à vous de montrer votre situation de vie comme un avantage.

Par exemple, pour une personne X qui vit avec son enfant Y en  garde alternée. Le stipuler dans son annonce peut retirer la crainte au profil Z – intéressé par X – de ne pas vous avoir exclusivement pour elle. Mieux encore, Z (personne très indépendante) peut même y voir un avantage pour poursuivre ses nombreuses activités personnelles les semaines où X a la garde d’Y !

Autre exemple, si vos enfants sont indépendants ou domiciliés à l’extérieur de votre foyer. Le refus de se voir mettre le nez dans les langes ou aborder des discussions houleuses liées à l’éducation ou encore la difficulté de trouver sa place dans le trio… sont d’ores et déjà écartés.

Dans ce cas, vous pouvez tout à fait placer dans votre annonce que vos enfants vivent à l’extérieur du foyer.

Retenez que nous avons tendance à attirer nos peursalors si vous craignez que l’existence de votre/vos enfant(s) soit une difficulté pour construire votre futur couple, je vous invite à la dépasser en affichant clairement votre statut parental.
Il n’est pas exclu de tomber sur un profil désireux de fonder une « famille exclusive » ou au contraire  qui n’envisage pas de fonder une famille, alors inutile de perdre du temps et révélez immédiatement votre rôle de parents : vous attirerez plus facilement la bonne personne pour vous… 3 !

Enfin, si vous voulez des conseils pour publier une annonce irrésistible ou vous coacher pour attirer l’amour vers vous, je suis à votre disposition ! RV dans la rubrique contact du site.

Ambre Franrenet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s