L’esprit gardien de la forêt

Assemblage sur toile, 80*100 cm, acrylique

« L’Esprit gardien de la forêt m’apparait, presque translucide, avec l’apparence d’une femme. Elle me sussure ces mots : « Regarde toujours les étrangers avec amour, c’est ta force, tu verras, ils te le rendront au centuple en t’offrant le meilleur d’eux-mêmes ». Elle pose un silence et poursuit : « en retour, tu devras révéler leur éclat ». Instantanément, le visage d’un enfant indigène aux grands yeux noirs, bons et profonds prend forme devant moi sous une eau cristalline. Des enseignements me tombent, des rappels aussi, « celui d’être toujours dans la gratitude » ou encore « il n’y a pas besoin de faire mille choses pour accompagner les gens, point besoin de diplôme ».

Je demande à cette Dame blanche de m’aider à mieux voir, à ouvrir mon troisième œil, elle me répond : « Tu n’as qu’à ouvrir les yeux » — à peine ai-je reçu ses mots qu’une armée de chauves-souris me fonce droit dessus, un flash m’éblouit violemment et me fait sursauter et gémir. Elle ajoute : « Accepter de voir, c’est aussi accepter de regarder ce genre de choses chez les autres ». Je prends un temps pour respirer puis j’accepte.

L’esprit est assis sur un rocher, près de moi et me regarde attentivement. Je sens qu’on veille sur moi.

L’image s’efface ».

Extrait de « Et si le bonheur se cueillait en Equateur ? » Ambre Franrenet

Image

Gros plan de la Dame Blanche

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s